Participation d’Alienor a des projets européens

Le consortium « European Eye Epidemiology »

En 2011, le consortium « European Eye Epidemiology (E3) » a été créé, afin d’impulser une dynamique européenne en épidémiologie ophtalmologique. Les objectifs de ce consortium sont de promouvoir la collaboration et l’échange de données et de connaissances dans le domaine de l’épidémiologie ophtalmologique en Europe, en particulier pour harmoniser les méthodes (classifications des maladies oculaires, mesure des facteurs de risque…) ; estimer la fréquence et l’impact des évènements oculaires dans les populations européennes (déficiences visuelles, maladies oculaires…) ; identifier les facteurs de risque des maladies oculaire, développer et valider des modèles de prédiction des maladies oculaires ; et plus généralement, développer les capacités et l’expertise en épidémiologie ophtalmologique, dans le but ultime de réduire les déficiences visuelles et leur impact dans les populations européennes. Le consortium E3 regroupe actuellement 27 équipes de 13 pays européens, réunissant plus de 150 000 participants volontaires avec examens ophtalmologiques (dont l’étude ALIENOR). L’un des premiers résultats de cette collaboration européenne a été de montrer que 30 % des Européens sont atteints de myopie, soit environ 227 millions de personnes. Le travail qui a suivi a permis de montrer une augmentation de la myopie intergénérationnelle La fréquence de la myopie (prévalence) aurait augmenté, passant de 17.8 % chez les adultes nés entre 1910 à 1939 à 23.5 % pour ceux nés entre 1940 et 1979.

Le projet européen Eye-Risk

Le projet européen Eye-Risk repose sur la collaboration entre 11 équipes partenaires, de 6 pays européens, comprenant des équipes académiques et des industriels. Il utilise à la fois des données détudes épidémiologiques (dont l’étude ALIENOR), des échantillons biologiques de grandes cohortes et de biobanques européennes (population totale d’environ 60 000 participants). Ce projet a pour objectif de développer de nouveaux outils diagnostiques et pronostiques de la DMLA qui permettraient en effet de déboucher sur de nouvelles recommandations pour une meilleure prise en charge et prévention de la DMLA, ainsi que sur de nouvelles cibles thérapeutiques.